Apprendre à accepter tous ces changements

Apprendre à accepter tous ces changements

Apprendre à accepter tous ces changements

Apprendre à accepter tous ces changements photo Dominique blogue samuel signes

Au début de ma grossesse, j’étais loin de me douter que j’étais enceinte et déjà les hormones travaillaient fort. Ces fameuses hormones telles que le progestérone, l’œstrogène, l’ocytocine sont à l’origine de multiples symptômes plus ou moins désirés tels que les fameuses nausées, les maux de tête, la fatigue, les sautes d’humeurs, les douleurs multiples et ce, à des endroits où l’on ne se doute même pas que l’on puisse ressentir une douleur.

Bref, pour ma part, dès que j’ai appris que j’étais enceinte, je rêvais déjà à mon ventre arrondi! C’est le changement par excellence qui démontre qu’il y a bien un petit être qui grandit et se développe à l’intérieur de soi.

 

Les changements qui s’amènent

À noter que j’avais idéalisé ce beau ventre arrondi, puisqu’en réalité, ce beau ventre arrondi est également/souvent accompagné d’une prise de poids au niveau des cuisses, des fesses, des hanches, bref, quasi la totalité du corps. Également, peuvent s’ajouter aussi les vergetures à cette bedaine, donc c’est un beau défi de s’accepter et de s’aimer à travers tous ces changements.

 

La comparaison : à éviter

Si j’ai un conseil à donner pour les futures mamans, c’est de ne pas faire l’erreur de se comparer avec les autres femmes enceintes. Nous sommes toutes uniques et chacune évolue de manière différente et fascinante. Ne vous mettez pas de pression sur votre prise de poids et vos changements corporels !

Certaines angoisses peuvent arriver : « Comment vais-je réussir à perdre tous ces livres en trop? » Chaque chose à son temps ! Nous sommes déjà confrontées à plusieurs défis en fin de grossesse, alors essayons de voir ces changements comme étant un résultat merveilleux qui va nous permettre de connaître l’amour inconditionnel.

 

Mise en garde

Pour terminer, j’aimerais m’adresser à vous qui n’êtes sûrement pas mal intentionné, juste maladroit. Je m’adresse à ceux qui ont une opinion sur la grosseur de notre ventre de femme enceinte. Il y a tout d’abord les fameux commentaires, en début de grossesse, qui te disent : « Bien voyons tu es toute petite, ça ne parait même pas! Est-ce que tu manges assez ? Il faut que tu grossisses ».  Faut croire que pour eux, cela est synonyme de la santé du bébé, mais ces derniers changeront d’avis vers la fin de la grossesse.

Ensuite, il y a la phase d’entre-deux, celle où l’on n’est pas certain si tu es ballonnée parce que  tu as trop mangé ou si tu es enceinte. Cette phase est, à mon avis, la moins glorifiante de la grossesse.

Vers la fin du 2e trimestre, le ventre augmente de manière significative et c’est rendu le moment pour les commentaires du type : « Ton ventre a vraiment grandi! Comment tu vas faire pour te rendre à 40 semaines? Es-tu certaine que tu n’attends pas des jumeaux ? »

Chaque future maman peut recevoir ces commentaires différemment, avec un mélange d’hormones et de ses propres craintes, cela peut engendrer des émotions négatives, donc faites attention. Prenez le temps de souligner plutôt les aspects positifs et merveilleux de ce processus qui est la maternité.

 

Sur une note personnelle

Sur ce, je suis rendu à 36e semaine de grossesse et j’ai appris à m’aimer et à accepter ces nouvelles rondeurs et ces petites cicatrices rougeâtres qui s’installent sur mes hanches. Je remercie mon copain de me valoriser à travers ces changements et de me faire sentir belle à chaque jour !

Dominique Bouvier Taschereau

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

La musique ma passion

La musique ma passion

La musique ma passion

blogue ma musique ma passion kim gosselin

Présentations

Bonjour à tous! Il me fait grand plaisir de me présenter à vous. Je suis une maman de 4 enfants. Mon entreprise, Gribouille et Gazouillis, offre depuis 2008 des ateliers d’éveil musical dans les garderies et les centres familiaux. Je fais également des spectacles et des animations pour enfants. J’offre aussi un service de halte-garderie pour des mariages et des événements.

J’ai deux personnages, dont l’un est assez populaire : La Sorcière Tikipik; vous en avez peut-être déjà entendu parler.

 

L’éveil musical

L’aventure de l’éveil musical a débuté pour moi après mes études universitaires en musique. Je suis alors tombée en amour avec les enfants et je me suis mise à faire des recherches et à expérimenter avec mes élèves.

J’ai complété un certificat en animation et recherches culturelles et suivi des formations sur le développement de l’enfant et la planification d’activités pour les petits. Je n’ai jamais arrêté d’enseigner l’éveil musical depuis, sauf peut-être durant mes congés de maternité; bien que souvent, mes enfants m’ont accompagnée durant mes cours.

Les enfants sont mon inspiration, et leur plaisir, mon carburant. De voir leurs visages s’illuminer alors qu’ils s’amusent et apprennent me motive à continuer. J’adore le sentiment de contribuer à leur développement et à leur bonheur.

Mon entreprise me fait toucher à toutes les facettes de ma personnalité : le côté entrepreneur et le côté artistique. Je crée, je planifie, je réalise et je suis en contact avec les enfants; je ne peux rien demander de plus!

 

À venir

Lors de mes futurs articles, je vous informerai sur les bienfaits et les avantages de l’éveil musical au niveau précisément du langage, et comment en faire bénéficier votre enfant.

Je désire que mes articles soient les plus intéressants et profitables pour vous, alors n’hésitez surtout pas à m’écrire pour me faire part de vos commentaires ! Au plaisir de partager avec vous ma passion !

 

Musicalement, Kim Gosselin

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Mon choix: un lieu peu commun

Mon choix: un lieu peu commun

Mon choix: un lieu peu commun

Mon-choix-un-lieu-peu-commun-photo-dominique samuel signes

Pour ceux qui me connaissent, j’ai un petit côté bohème/zen. J’ai toujours imaginé que le lieu de naissance de mes enfants ne serait donc pas traditionnel (à l’hôpital).

 

L’hôpital comme lieu de naissance

Tout d’abord, je n’ai jamais apprécié les hôpitaux. Pour ma part, je ne considère pas cet endroit comme étant accueillant et synonyme de vie. J’ai donc toujours visualisé accoucher soit à mon domicile ou à une maison de naissance, puisque ce sont des lieux qui aspirent plus à un événement positif et heureux.

De plus, je suis une personne qui essaie le plus possible de ne pas prendre de médicament inutilement ou bien utiliser des techniques plus naturelles pour contrer les maux, ce qui correspond aux valeurs des maisons de naissance.

 

Une maisons de naissance: mon choix

Les maisons de naissance n’offrent aucun médicament contre la douleur, ce qui veut dire aucune sollicitation pour épidurale ou tout autre analgésique. Mon choix s’est alors arrêté à la maison de naissance, puisqu’en temps de pandémie, la naissance à son domicile n’est pas une option.

Malheureusement, ce choix n’est pas offert à tous. Il y a certaines conditions et évidemment, une liste d’attente.

Dès que j’ai appris ma grossesse, je me suis inscrite sur la liste d’attente. Habituellement, nous sommes supposés avoir une réponse avant la 14e semaine de grossesse.

 

Quand la réponse ne vient pas

J’ai commencé mon suivi de grossesse avec un médecin, puisque je n’avais pas de place assurée à la maison de naissance. Arrivée à la 14e semaine… toujours pas de nouvelle.

Je me suis alors faite à l’idée que j’allais accoucher à l’hôpital. Avec une petite touche de déception, surtout en temps de pandémie, ça rajoute un petit stress de plus, car c’est l’isolement total à la chambre, aucune visite de nos proches, et même une possibilité de porter un masque durant l’accouchement (pour moi, c’est une aberration, mais c’est un autre sujet).

Étrangement, mon inconscient s’est préparé à accoucher dans un hôpital, et même considéré l’épidurale si c’est trop difficile, car tellement de femmes considèrent automatiquement l’épidurale, pourquoi pas moi ?

 

Changement de plan

Vers la 19e semaine, j’ai reçu un appel auquel je ne m’attendais clairement pas : une place s’était libérée à la maison de naissance que j’avais choisie, qui est littéralement à 5 minutes de chez-moi. Alors, plus aucun stress concernant le transport et le temps pour se rendre lorsque le travail actif va être déclenché.

Moi qui avais eu un coup de cœur pour mon médecin qui me suivait, j’ai quand même pris la décision d’y aller avec mon choix premier.

 

Une approche différente

Cela signifie un nouveau suivi avec une sage-femme, donc une approche très différente et un petit stress d’accoucher complètement de manière naturelle, car mon esprit s’était préparé autrement depuis quelques semaines.

Ma première impression avec ma sage-femme fut très révélatrice : j’avais fait le bon choix. Ces sages-femmes offrent un suivi global comprenant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale. C’est une approche d’individualisation, au rythme de chaque future maman et le choix d’utiliser la technique de notre choix, que ce soit les points de pression, l’hypno naissance ou la visualisation. Elles sont à l’écoute et respectent toutes les décisions que la famille veut prendre.

Nous avons également effleuré le sujet de l’accouchement et mes appréhensions de ce moment tant attendu. En quelques minutes, elle a su me rassurer et me faire voir ce moment qui va être, sans aucun doute douloureux, de manière positive.

Elle m’a fait visualiser les contractions comme des vagues et non une douleur. Ce sera alors d’apprendre à mon corps et mon esprit de percevoir cette douleur de manière positive puisque celle-ci mène à la naissance de mon enfant, ce qui est définitivement un événement plus qu’heureux.

 

De plus en plus concret

À la suite de notre première visite de la maison, nous avons déjà choisi la chambre qui se nomme Le bouleau. Les chambres ont toutes une thématique de bois, ce qui me rejoint beaucoup car je suis une grande passionnée de la nature et de randonnée.

La chambre comprend une baignoire, ce qui va m’offrir l’opportunité de donner naissance à mon coco dans l’eau. Depuis que je suis toute jeune, j’adore l’eau et je suis du type à me baigner pendant des heures, car je trouve que l’eau permet de me détendre et de vivre le moment présent. C’est une forme de méditation pour moi. C’est alors pour cette raison que j’ai un désir d’accoucher dans l’eau, car je crois que cela va m’aider à me relaxer et me permettre de mieux gérer la douleur des contractions.

 

C’est pour bientôt

Pour le moment, je suis vraiment contente de mon choix et j’ai bien hâte de vous raconter la suite, car la venue de mon coco arrive à grand pas (plus que 12 semaines). Je suis réaliste, j’ai une vision idéale et positive de mon accouchement, et qu’il peut arriver des imprévus, mais je suis bien consciente aussi de cette probabilité.

Ps : Mon copain a maintenant le droit de venir à mes rendez-vous de suivi de grossesse !!! YOUPI 😊

 

Dominique Bouvier Taschereau

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Maman, je veux des frites et des croquettes du Mc Donald

Maman, je veux des frites et des croquettes du Mc Donald

Maman, je veux des frites et des croquettes du Mc Donald

Blogue-Mcdonald-photo-Catherine-Samuel-signes

Partage du livre de Samuel

Quand tu t’es levé ce matin, il était 7h et tu m’as demandé : « Maman le coronavirus est-il terminé ? »

Je t’ai alors demandé: «Pourquoi ?»

Tu m’as répondu : « Parce que j’ai hâte de manger des bonnes frites de chez Mc Donald et des croquettes. Ça fait tellement longtemps et ça me manque. »

– C’est quoi que tu aimes tant chez Mc Donald, Samuel ?

– Les frites, elles ont un goût particulier que j’aime tellement.

Oui, oui tu as dit le mot particulier.

Moi qui me disais, intérieurement, nous ne sommes pas allés au Mc Donald durant plusieurs années. C’est seulement à tes 5 ans que tu as connu ces fameuses frites.

Que mettent-ils dans leur nourriture, au Mc Donald, pour que depuis cette première fois, tu en redemandes?

Ta naissance nous a fait prendre conscience de beaucoup de choses. Tu sais que je suis intense et nous faisons de notre mieux. Pour nous, le Mc Donald, ce n’était pas un rituel à intégrer, surtout que nous ne sommes pas du type à aller au restaurant. De plus, ton papa cuisine super bien (on est bien choyés) et moi, tu sais que j’aime aussi cuisiner (bon, surtout les salades, mais cela est un autre sujet, car les légumes et toi, vous n’êtes pas les meilleurs amis). On est plus du genre à économiser et à vivre les plaisirs de voyager et à découvrir le monde. Bref, chacun son plaisir.

Revenons à ton amour pour le Mc Donald.

Cet amour a commencé le 25 mars 2018 quand ta sœur, Catherine, t’a amené faire une activité et ensuite t’a amené dîner à ce fameux restaurant pour la première fois de ta vie.

Il est clair qu’il doit y avoir une signification émotionnelle pour te ramener ce matin à vouloir y retourner hihi. Ce ne sont pas seulement les frites et les croquettes.

Je crois que c’est le souvenir du moment vécu avec ta sœur, puisque maintenant, chaque fois que tu sors avec ta sœur et que c’est durant l’heure du dîner, vous arrêtez au Mc Donald.

Ce matin, c’était non seulement le goût du Mc Donald, mais aussi le fait de sortir et de découvrir des nouveautés avec tes sœurs qui te manque énormément durant ce confinement.

Je reste convaincue que chaque expérience, peu importe l’émotion vécue sur le moment, refait surface quand on en a besoin pour grandir, et cela dans un sens comme dans l’autre.

La morale de cette histoire est que mon garçon m’a montré à être plus flexible et que même si le chemin n’est pas parfait comme on l’imagine, il est magnifique.

Il est clair que même si nous avons retardé l’apparition du Mc Donald dans notre vie, dorénavant, tu nous le demandes pour des moments particuliers, sans en abuser.

Et vous, qu’est-ce que votre enfant adore et que vous aimeriez qu’il aime moins, ou qui n’est pas dans votre philosophie, mais que vous acceptez malgré tout de temps en temps?

 

Eugénie Miron

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Quand Raphaëlle et sa famille découvrent les signes

Quand Raphaëlle et sa famille découvrent les signes

Quand Raphaëlle et sa famille découvrent les signes

texte martin dupon famille qui signes

D’abord, des présentations

Bonjour,

Je m’appelle Martin Dupont et je suis papa et beau-papa de 4 magnifiques jeunes filles. Ma petite Raphaëlle de 10 mois est très dégourdie et moteur.

 

La découverte de la langue des signes simplifiés

Ma femme m’a présenté l’idée de la langue des signes quand Raphy avait 5 mois. Je ne saisissais pas le principe donc on a écouté des vidéos de Samuel Signes. J’ai vraiment été intéressé par l’idée de comprendre aussi bien mon bébé que ma femme. Je voulais surtout qu’elle nous communique ce qu’elle voulait, même sans savoir parler.

J’étais sceptique au début, mais on a transformé ça en jeu avec ses grandes sœurs. On a acheté la boite avec tous les signes et on les pratiquait tous ensemble, à table, ou le soir, en jeu de devinette.

On ne s’est pas imposé une réussite ou un objectif, juste d’intégrer la langue des signes entre nous et avec Raphy, de signer Lait, Couche et 2 ou 3 autres qu’on trouvait pratiques.

 

Quand le plaisir initial se transforme en communication

Un soir où elle pleurait beaucoup, après le repas, je l’ai prise pour lui demander ce qu’elle voulait. Elle a signé  »lait » pour me faire savoir ce qu’elle voulait, que maman l’allaite. Ça nous a tous tellement fait chaud au cœur! On était tous souriants! On pouvait l’aider, on avait le pouvoir de calmer ses pleurs et de répondre à ce qu’elle voulait.

On l’utilise aussi au parc ou à l’extérieur, pour se comprendre entre nous et ne pas les oublier. Raphy signe 3 mots : Lait, Laver et Fini. C’est déjà très aidant, car si elle veut sortir du bain, ou ne plus manger, elle fait Fini! Pas besoin de pleurer, pas besoin de crier, elle nous regarde et on lui répond .

Je suis très fier de ma fille, et on a montré ça à son parrain et sa mamie aussi. C’est toujours très touchant de la voir nous parler sans les mots… Elle dit papa et maman mais parle beaucoup plus, c’est la preuve qu’elle comprend tellement plus que ce qu’elle aurait pu nous dire! Je peux vous garantir que même si ça semble long, c’est très avantageux autant pour eux que pour nous quand le déclic se fait ! Nous, on est reconnaissant d’avoir appris cette méthode, en tout cas et on va continuer longtemps!

 

Pour la suite des choses

J’ai bien hâte de vous partager mes autres expériences, l’évolution de Raphaëlle, et par le fait même de nous tous dans cette belle aventure. J’ai bien hâte aussi de vous parler des premières de Raphaëlle, donc de mes premières en tant que papa, qui pour moi, est le plus beau rôle de ma vie qui me comble d’amour.

 

Martin Dupont

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- samuel 1

Voyez l’évolution de Raphaëlle, notre petite muse, en video, faire des signes sur nos réseaux sociaux! Amusez-vous à la regarder, c’est magique!

Ici, Raphaëlle signe Lait et ici, Raphaëlle signe Laver !

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

S’offrir du doux en intégrant quelques signes

S’offrir du doux en intégrant quelques signes

S’offrir du doux en intégrant quelques signes

blogue-stephany-lefleche-soffrir-du-doux-en-intégrant-quelques-signes

S’il y a une des choses que la pandémie 2020 a eu de positif, c’est d’avoir permis à plusieurs parents de reconnecter avec leurs enfants.

Le rythme de vie nord-américain va si vite. Entre nos multiples obligations, on en vient à mettre un peu de côté les moments qui nous sont chers.

Ce temps d’arrêt obligatoire a donné l’occasion à de nombreux parents d’adopter un rythme plus lent durant quelques mois. Et avouons que ça a fait un bien fou !

Saviez-vous que l’intégration de quelques signes dans votre quotidien permet des moments doux ? Si certains trouvent cela étrange, je vous démontre le contraire ici.

 

5 opportunités de moments doux

Voici mon top 5 des raisons expliquant les moments doux dans l’usage des signes :

 

1- Permet de créer un échange

Le langage est bien plus que la parole. Avant même de savoir parler, l’enfant communique. Le goût de l’échange à travers un médium, ici la motricité, est à cultiver précieusement.

L’échange est chargé de douceur parce que c’est un moment basé sur une volonté commune. C’est magique.

 

2- Donne des bases solides au parent et à l’enfant

Qui est un adepte du multi-tâches ? Le langage des signes vous obligera à délaisser cela et c’est tant mieux. Avec votre enfant, c’est le moment présent qui compte. Pour signer comme il faut, il faut avoir un contact visuel avec l’enfant (donc impossible de faire la vaisselle en même temps!) et résumer notre message à un mot clé (simplification). Comme parent, apprendre à formuler un message simple est essentiel lorsque l’enfant append à parler. Vivre l’instant présent est extrêmement doux.

 

3- Voir les opportunités partout

Pour signer, nul besoin de matériel à trimballer en voyage ou au parc. Seules vos 2 mains sont nécessaires. Sans pression, vous pouvez faire découvrir des nouveaux mots en combinant le geste à la parole quel que soit l’âge ou la difficulté de votre enfant. C’est plein d’opportunités. Adieu charge mentale.

 

4- Apprendre à connaitre son enfant

Ce point est sans doute mon favori. Tout comme lorsqu’on parle, les signes sont uniques d’un enfant à l’autre. La manière dont l’enfant exécute le signe pour transmettre son idée est, déjà, modulé par sa personnalité. Encore plus important, comme les signes dépendent du niveau de motricité, ça nous oblige à prendre le temps de décoder notre enfant et ses besoins pour saisir le signe fait. Mieux comprendre son enfant, sa personnalité et ses façons de faire est une richesse inestimable.

 

5- L’état d’esprit

Pressé par le temps ou en colère ? On peut parler vite ou changer notre ton de voix. Il est cependant très rare que l’on utilise un signe dans un contexte similaire comme
adulte. Le signe est neutre. L’enfant apprend à décoder notre langage non verbal et verbal pour ensuite comprendre notre message. Généralement, notre inclusion des signes dans le quotidien se fait lorsque nous sommes détendus, l’esprit ouvert.

 

Signer permet d’introduire quelques perles de douceur autant pour le parent que pour l’enfant.

 

Stéphany Laflèche

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez!

Pin It on Pinterest