Première impression

Première impression

Première impression

blogue-caroline-pitre-Une-première-impression

Avez-vous souvenir de ce moment important de votre vie, celui qui a fait en sorte que vous faites ce métier? Si ce n’est pas le cas, soyez sans crainte. Il fera raisonner au fond de vous un sentiment qui laissera nul doute.

 

Mes débuts

Le mien je l’ai eu peu de temps après avoir débuté dans le domaine de l’éducation. Cette année-là, j’ai rencontré un charmant petit garçon. À cette époque, C avait tout juste trois ans. Il était adorable, son regard était curieux et il débordait de vie. J’étais intrigué par ce petit bonhomme si attachant.

De mon point de vue, le milieu semblait avoir un manque de connaissances pour certains besoins ou simplement de la difficulté à appliquer la théorie en pratique. Selon les dires de certaines, ces enfants n’étaient simplement pas du monde. Je voulais tellement aider cet enfant, pourtant avec mes vingt ans, sortant tout juste de l’école. Je n’avais pas plus de connaissances que qui que ce soit, mais je sentais cette passion et ce désir de faire quelque chose pour que cet enfant soit bien.

Cette année a été merveilleuse. J’ai vu C grandir et croire en lui. Ce petit homme qui refusait les contacts physiques en début d’année ne pouvait quitter la garderie sans cette belle accolade en fin de journée, j’avais réussi. Cette année-là, il a fait naître en moi quelque chose, le désir d’aider, de travailler avec les enfants ayant un parcours différent.

 

Besoins particuliers et langue des signes

Quelques années plus tard, j’ai été engagé dans une garderie où les enfants à besoins particuliers aussi différents soient-ils les uns des autres sont une priorité. Ici nous travaillons en équipe, nous cherchons de l’information et nous croyons que tous les enfants ont un potentiel immense qui ne demande qu’à se développer.

Lors de cette première année, j’ai appris certains signes de base afin de communiquer avec un enfant autiste, puis avec les poupons, dans le but de mieux les comprendre. Au fil des ans, les signes ont été bien utiles dans mon travail. Lorsque je suis devenue maman, j’ai également utilisé ce moyen de communication avec mes enfants.

Aujourd’hui je suis l’éducatrice de la belle A, une petite fille incroyable avec un regard si vif qu’il nous dit tout. A a été diagnostiqué Cri du chat à six semaines. Maintenant elle a soufflé ses deuxièmes bougies et malgré toutes les embuches qui ont été mises sur son chemin, elle m’impressionne tous les jours.

Moi je suis celle qui a le devoir de l’aider, mais j’ai aussi celui d’aider les autres à comprendre la différence, à l’intégrer. Au cours de l’année à venir, je compte mettre en place avec les outils de Samuel à la plage un moyen d’intégration sociale entre A et tous les enfants de la garderie. Je vais partager avec vous cette belle année de découverte, de passion et de plaisir.

Caroline Pitre

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Les signes en contexte multi-langues: un appui de taille

Les signes en contexte multi-langues: un appui de taille

Les signes en contexte multi-langues: un appui de taille

signes-en-context-multi-langue-blogue-stephany-

Une question fréquente

Une des questions qui revient le plus en contexte d’apprentissage du langage est celle sur l’apprentissage de plusieurs langues.

Oui, apprendre plusieurs langues est à la fois une richesse inestimable et un défi de taille pour certains enfants. La règle d’or est la suivante : exposer suffisamment votre enfant à toutes les langues.

 

La langue des signes: un appui de taille

Que votre enfant présente des difficultés langagières ou non, l’intégration de signes de base favorisera l’apprentissage des autres langues. Pourquoi ? C’est tout simple : le geste est ici la constante.

Le succès du langage signé repose sur le fait que le signe est un second canal de communication, en plus du langage expressif verbal. Si la langue change mais que notre enfant en apprentissage observe le même geste, il pourra faire l’association.

Lorsqu’on parle de trouble du langage, les manifestations des difficultés sont présentes dans toutes les langues parlées chez l’enfant. Il est d’autant plus important de permettre à l’enfant d’avoir un repère sur lequel bâtir ses aptitudes à communiquer.

 

La langue des signes: plaisir au quotidien

Signer est simple. Il suffit réellement d’un ou deux éléments. En premier, il faut y prendre plaisir. Signer se fait au quotidien. Ça ne nécessite pas de moment spécial où l’on s’assoie et où l’on pratique. C’est dans nos activités courantes, tout simplement.

On voit rapidement dans les yeux du petit l’étincelle et la volonté́ d’interagir. Il devient alors si facile d’être constant.

 

Mes signes essentiels

Quelle que soit la langue parlée par l’enfant, mes signes essentiels sont les suivants :

  • Aider
  • Donner/je veux
  • Fini
    Encore
  • À moi
  • Regarde
  • Écoute
  • Ouvrir

Avec ces signes dans mon bagage d’intervenante, je peux entrer en contact, maintenir une interaction ludique et signifier la fin ou une transition.

Et vous, quels sont vos signes ‘’go to ‘’ ?

 

Stéphany Laflèche

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Récit de vie d’une travailleuse en service de garde face au défi de la communication

Récit de vie d’une travailleuse en service de garde face au défi de la communication

Récit de vie d’une travailleuse en service de garde face au défi de la communication

photo-blogue-defis-de-communication-camille

Suite à mon premier article, je vais ici vous parler de comment et pourquoi j’ai commencé à utiliser le langage des signes à mon service de garde.

Mon travail et ses défis

Depuis un an, je suis en charge d’un groupe de 8 enfants âgés de 2 ans. Mes missions sont d’aider chaque enfant à développer ses compétences sociales, langagières, cognitives et motrices.  

Cette année, le domaine langagier, associé à toute autre forme de communication, m’a particulièrement interpellé.

En effet, j’ai rapidement constaté que 2 enfants semblaient avoir un retard de langage. Selon les grilles de compétences, un enfant de 2 ans connait habituellement 200 mots et est capable d’en verbaliser 100.

Toutefois j’ai remarqué que :

  • Thibault* ne sait dire approximativement que « non », « papa », « maman ». Il exprime beaucoup de frustrations et j’observe de nombreuses crises de cris et pleurs.
  • Mélissa* semble ne démontrer aucune communication verbale ou non verbale.

Suite à ces observations, j’ai discuté avec leurs parents afin de savoir s’ils avaient le même comportement au domicile. Cet échange était pour moi primordial puisque les parents sont nos partenaires essentiels au bon développement de l’enfant.

Après consultation, ils m’ont informé que le comportement était identique à la maison.

 

Ma mission : tenter de développer leurs compétences langagières

Je n’ai pas de solution miracle malheureusement. Toutefois, ayant fait une initiation au langage des signes durant ma formation d’éducatrice spécialisée, j’ai eu envie de l’essayer avec mes petits cocos.  

Alors par où commencer ?  

Mon objectif n’était pas de savoir leur faire dire des phrases du jour au lendemain, et on s’entend qu’à 2 ans, ils n’ont pas encore atteint le stade de développement de langage complet.

J’ai donc débuté par les signes « merci » et « encore ». Le choix de ces mots s’est fait de manière aléatoire en essayant de communiquer avec les enfants.

Merci 

Ainsi, j’ai commencé à intégrer le signe « merci » lorsque nous étions à table et que je demandais à un des enfants de distribuer les gourdes aux autres enfants. J’étais en train d’expliquer aux enfants que l’on doit dire « merci » lorsqu’on lui donne quelque chose et donc, dans ce cas précis, qu’il serait gentil de dire « merci » à leur ami qui distribue leur gourde. Puis, je leur ai montré comment signer ce mot et j’ai encouragé chaque enfant à l’essayer. Ça les a tout de suite amusés et ils l’ont vraiment intégré très vite.

Là où j’ai vraiment été contente, c’est lorsque j’ai vu Thibault le signer. Lui qui communiquait vraiment très peu au début, a rapidement intégré le signe « merci » dans son quotidien.

Le grand bonheur, c’est que très vite, il s’est mis à verbaliser ce mot en même temps que le signer !

Mélissa, quant à elle, a mis un peu plus de temps, mais a également retenu comment signer « merci ».

Encore

Pour le signe « encore », là aussi, j’ai profité du moment à table, durant le repas, moment où je suis au milieu des enfants, à leur hauteur.

Régulièrement, Thibault terminait son assiette et la repoussait devant lui.  Je ne savais donc pas s’il avait terminé ou s’il en voulait encore.  

Mélissa quant à elle attendait sagement sans montrer d’envie ou de demande particulière.

Je leur ai montré le signe « encore » et, tout en parlant et en signant, je leur demandais s’ils avaient terminé ou s’ils en voulaient encore.

Là aussi très rapidement un signe adopté par tous ! Quel bonheur de voir ces résultats !

Prendre confiance et créer un lien

Nous sommes certainement d’accord sur le fait qu’ici, deux seuls petits mots ne semble pas signifier grand-chose, toutefois, cette petite victoire a permis aux enfants de prendre un peu plus confiance en eux et de poursuivre leur découverte du langage. L’utilisation du langage des signes, même de manière très minime, m’a aidée également à créer un lien avec les enfants.

Lentement mais très sûrement

De plus, je pense qu’il est important de ne pas intégrer trop de signes trop rapidement pour ne pas mettre l’enfant en échec et pour lui permettre d’acquérir cette compétence tranquillement, à son rythme.

 

S’il te plait

Depuis quelques semaines, j’ai maintenant intégré le signe « s’il te plait ». La majorité de mon groupe l’a également acquis, ce qui m’encourage à développer cet outil de communication.  

 

L’automne bientôt

Actuellement à la garderie, nous sommes en fonctionnement « été », ce qui signifie que j’ai en charge un groupe qui peut être variable chaque semaine. L’intégration du langage des signes sera certainement un peu difficile pendant quelques semaines. J’ai donc hâte d’être en septembre avec mon nouveau groupe pour développer cette méthode et vous partager mes résultats.

* Pour une question d’anonymat les prénoms des enfants ont volontairement été modifiés.

Camille Deslypper

 

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Confinement et redécouverte

Confinement et redécouverte

Confinement et redécouverte

camille deslypper blogue confinement et retrouvaille

Je me présente

Je suis éducatrice en service de garde auprès d’un groupe de 8 enfants de 2 ans. À compter du mois de mars, comme beaucoup de personne, je me suis retrouvée à la maison, la garderie étant fermée.

Je redécouvre la langue de signes

Lors de cette période, j’ai utilisé les réseaux sociaux pour me distraire un peu et j’ai découvert la page « Samuel Signes ».

Un jour, dans mon fil d’actualité est apparue l’invitation pour la conférence gratuite à l’initiation de la langue des signes. Étant éducatrice spécialisée de formation et ayant toujours eu un intérêt pour la langue des signes, j’ai souhaité suivre cette conférence.

J’avais déjà reçu une initiation de quelques heures à la LSF (Langue des Signes Française), cependant, n’ayant jamais poursuivi cet apprentissage et n’ayant pas pratiqué, j’ai rapidement oublié la majorité des signes appris. J’étais donc très intéressée de suivre une nouvelle initiation et c’est avec plaisir que j’ai visionné cette conférence.

Lors de ce live, je me suis rendu compte qu’il ne s’agissait pas de LSF mais de la langue des signes simplifiés pour favoriser la communication des bébés. J’ai trouvé la conférence très intéressante. De plus, cela a fait écho à des articles que j’avais déjà pu lire auparavant sur le langage des signes auprès d’enfants non porteurs de handicap.

Au premier abord, on peut penser que la langue des signes n’est réservée qu’aux personnes sourdes/malentendantes ou avec un handicap ne permettant pas le langage verbal. Toutefois, comme le mentionne « Samuel Signes », la langue des signes est un bon outil pour favoriser la communication des jeunes enfants, avant même qu’ils acquièrent la communication verbale.

Un nouvel outil pour communiquer

Suite à cette conférence, je ressors hyper motivée pour appliquer cette méthode sur mon lieu de travail. En effet, j’avais déjà commencé à intégrer les signes « merci » et « encore ». Voyant de bons résultats, je suis enthousiaste à l’idée de poursuivre ce travail pour développer la communication chez les enfants. Je suis heureuse de compter sur la collaboration de Samuel Signes pour m’aider dans cette mission.

À venir

Dans un prochain post, je vous raconterai pourquoi et comment j’ai commencé à intégrer le langage des signes dans mon quotidien à la garderie.

Camille Deslypper

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez l’article !

Intégrer les signes pour un port du masque réussi

Intégrer les signes pour un port du masque réussi

Intégrer les signes pour un port du masque réussi

Intégrer les signes pour un port du masque réussi - Stéphany Laflèche - La boite à Paroles - collaboratrice chez Samuel Signes

Mise en contexte

Nous sommes en plein coeur d’une situation qui changera, temporairement du moins, le monde de la communication.

La transition est difficile pour nous adultes. Elle l’est d’autant plus pour les enfants qui vivent tout cela à travers nous, la plupart du temps sans comprendre.

Le port du masque est là pour rester dans les mois à venir. Il faut donc apprendre à changer nos habitudes pour mieux communiquer.

Le guide suivant est un outil pour améliorer la communication tout en misant sur la langue des signes.

Ça ira bien ou mal… à nous de créer le mouvement.

 

Difficultés reliées au port du masque

La petite enfance est une période critique pour le développement du langage. Les petits n’ont pas acquis tout le nécessaire afin de bien communiquer.

Voici quelques difficultés soulevées par le port du masque:

  • Difficulté à identifier les émotions: le bas du visage est caché et l’enfant perd les indices visuels les plus simples à déchiffrer.
  • Impossibilité de voir les lèvres: ceci rend impossible la lecture labiale nécessaire à l’apprentissage des nouveaux mots.
  • Difficultés à déchiffrer le message
  • Peur des visages masqués
  • Perte de rétroaction par rapport aux mots et aux sont réalisés

Comment aider l’enfant

Une des manières les plus simple de venir en aide aux enfants est d’adopter un langage corporel et gestuel appuyés.

Pour tous les enfants, la langue des signes en soutien au langage verbal permettra de réduire les problématiques reliées à la compréhension des idées principales et à l’anxiété face au défi de ne pas comprendre et être compris.

L’incompréhension de l’autre et la frustration face à son incapacité à se faire comprendre sont parmi les plus grandes causes de détresse et de crises chez les enfants.

 

Quelques étapes simples pour intégrer les signes

Intégrer les signes au quotidien est chose facile. Il y a quelques étapes simples pour une intégration réussie en milieu de garde. Gardons en tête que le langage verbal reste toujours présent et que le geste est un support additionnel.

Étapes

  1. Normaliser le masque: les enfants vont mieux accepter que vous le portez et prendront naturellement une attitude calme plus propice à l’apprentissage.
  2. Créer une routine: placer un maximum de 5 signes simples que vous comptez intégrer dans un lieu que les enfants peuvent voir et présentez-les chaque matin.
  3. Soyez sélectif: il ne faut pas apprendre 100 signes. L’objectif est de signer le mot-clé de la phrase pour que tous les amis soient capables de comprendre ET l’utiliser.
  4. Soyez constant: à la base de l’apprentissage, il y a la répétition. Exactement comme le langage oral, il se peut que vous deviez répéter 10, 100 ou 300 fois.
  5. Partagez: plus que jamais, l’esprit d’équipe avec les parents doit être au rendez-vous. Informez-les des signes choisis et invitez-les à les télécharger et les pratiquer dans le plaisir.

 

Un choix judicieux

Vous ne savez pas quels signes choisir pour débuter? L’application Samuel Signes offre une sélection gratuite en essai!

On vous suggère d’opter pour les signes en lien avec les besoins de base de l’enfant: alimentation, réconfort, émotions, jeu.

 

Mais le plus important

Lancez-vous!

Merci d’être là pour les enfants. Vous faites un travail merveilleux… même si vous avez probablement répété « à 2 mètres » au moins 20 000 fois dans la journée.

 

Stéphany Laflèche
La boîte à Paroles

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez!

Pin It on Pinterest