S’offrir du doux en intégrant quelques signes

S’offrir du doux en intégrant quelques signes

S’offrir du doux en intégrant quelques signes

blogue-stephany-lefleche-soffrir-du-doux-en-intégrant-quelques-signes

S’il y a une des choses que la pandémie 2020 a eu de positif, c’est d’avoir permis à plusieurs parents de reconnecter avec leurs enfants.

Le rythme de vie nord-américain va si vite. Entre nos multiples obligations, on en vient à mettre un peu de côté les moments qui nous sont chers.

Ce temps d’arrêt obligatoire a donné l’occasion à de nombreux parents d’adopter un rythme plus lent durant quelques mois. Et avouons que ça a fait un bien fou !

Saviez-vous que l’intégration de quelques signes dans votre quotidien permet des moments doux ? Si certains trouvent cela étrange, je vous démontre le contraire ici.

 

5 opportunités de moments doux

Voici mon top 5 des raisons expliquant les moments doux dans l’usage des signes :

 

1- Permet de créer un échange

Le langage est bien plus que la parole. Avant même de savoir parler, l’enfant communique. Le goût de l’échange à travers un médium, ici la motricité, est à cultiver précieusement.

L’échange est chargé de douceur parce que c’est un moment basé sur une volonté commune. C’est magique.

 

2- Donne des bases solides au parent et à l’enfant

Qui est un adepte du multi-tâches ? Le langage des signes vous obligera à délaisser cela et c’est tant mieux. Avec votre enfant, c’est le moment présent qui compte. Pour signer comme il faut, il faut avoir un contact visuel avec l’enfant (donc impossible de faire la vaisselle en même temps!) et résumer notre message à un mot clé (simplification). Comme parent, apprendre à formuler un message simple est essentiel lorsque l’enfant append à parler. Vivre l’instant présent est extrêmement doux.

 

3- Voir les opportunités partout

Pour signer, nul besoin de matériel à trimballer en voyage ou au parc. Seules vos 2 mains sont nécessaires. Sans pression, vous pouvez faire découvrir des nouveaux mots en combinant le geste à la parole quel que soit l’âge ou la difficulté de votre enfant. C’est plein d’opportunités. Adieu charge mentale.

 

4- Apprendre à connaitre son enfant

Ce point est sans doute mon favori. Tout comme lorsqu’on parle, les signes sont uniques d’un enfant à l’autre. La manière dont l’enfant exécute le signe pour transmettre son idée est, déjà, modulé par sa personnalité. Encore plus important, comme les signes dépendent du niveau de motricité, ça nous oblige à prendre le temps de décoder notre enfant et ses besoins pour saisir le signe fait. Mieux comprendre son enfant, sa personnalité et ses façons de faire est une richesse inestimable.

 

5- L’état d’esprit

Pressé par le temps ou en colère ? On peut parler vite ou changer notre ton de voix. Il est cependant très rare que l’on utilise un signe dans un contexte similaire comme
adulte. Le signe est neutre. L’enfant apprend à décoder notre langage non verbal et verbal pour ensuite comprendre notre message. Généralement, notre inclusion des signes dans le quotidien se fait lorsque nous sommes détendus, l’esprit ouvert.

 

Signer permet d’introduire quelques perles de douceur autant pour le parent que pour l’enfant.

 

Stéphany Laflèche

L’application mobile est disponible sur App Store ainsi que sur Google Play :

samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo application mobile  samuel signes-signe bebe-jeu educatif-langage signes-seasign- logo réalité virtuel

samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-app store-fr  samuel-signes-signe-bebe-jeu-educatif-langage-signes-seasign-google-play-fr

Découvrez tous les produits Samuel Signes disponibles en ligne!

Partagez!

Pin It on Pinterest